sur les traces du commandant charcot

En 1903, à bord du Français, Jean-Baptiste Charcot mettait le cap vers le continent Antarctique pour la première expédition scientifique française. Les débuts d’une fabuleuse épopée à l’origine du projet « Le Français, témoin des pôles ».

Jean-Baptiste Charcot, médecin et explorateur

En 1903, à bord du Français, Jean-Baptiste Charcot mettait le cap vers le continent Antarctique pour la première expédition scientifique française.

Jean-Baptiste Charcot (Neuilly-sur-Seine, 15 juillet 1867- mort en mer, 16 septembre 1936) est le fils du célèbre neurologue Jean-Martin Charcot.

Passionné par la mer depuis son enfance, il veut devenir marin mais respecte la décision de son père et suit des études de médecine.

Après la mort de son père en 1893, il se consacre à la navigation puis à l’exploration scientifique, afin de « faire œuvre utile ». Il dirige les deux premières expéditions françaises en Antarctique, en 1903-1905 avec son navire Le Français puis en 1908-1910 avec Le Pourquoi Pas ?

 
 

“Honneur et patrie” était sa devise, la jeunesse et l’éducation son engagement.

De 1920 à 1936 il effectue de nombreuses expéditions scientifiques en tant que chef des missions polaires françaises vers les îles Hébrides et vers les côtes orientales du Groenland.

En 1934, 1935, 1936, son navire le Pourquoi pas ? transporte les missions polaires de Paul-Émile Victor au Groenland. C’est au retour d’une de ces missions que le bateau fait naufrage le 16 septembre 1936 au large des côtes islandaises, lors d’une tempête.

Nos Mécènes

©Le Fonds de Dotation Le Français Témoin des Pôles - 2021